Des taxis parisiens équipés pour les familles nombreuses

Publié le par Expressions d'enfants

A Paris, dès qu'il faut prendre le train ou l'avion en famille, le moyen le plus simple pour aller à l'aéroport ou à la gare est le taxi. Jusqu'à la naissance de Gustave, nous n'avions jamais eu de problème pour en trouver un à la dernière minute, même en le hélant dans la rue. Depuis que nous sommes 5, c'est une autre paire de manche.


Taxi_parisien__Expressionsdenfants.jpg

 

Avant d'essuyer un premier refus, je ne savais pas que la plupart des taxis n'avaient pas le droit de prendre plus de 4 passagers. J'ai aussi vite compris que la vue de la poussette et de 3 enfants plein de vie ne donnait pas le sourire aux chauffeurs de taxi...

Heureusement la société G7 a une nouvelle offre pour les familles nombreuses, que je trouve vraiment bien faite. 150 taxis, pouvant transporter jusqu'à 7 passagers, sont désormais équipés de sièges bébés et de rehausseurs. On les appelle les Family Cab. La mise à disposition des sièges est gratuite et le tarif de la course identique à celui des taxis parisiens classiques. Un CD de berceuses et chansons enfantines est également à disposition des passagers.

 

Sur le site des Taxis G7, je fais une réservation en ligne, en choisissant un véhicule type break, monospace, maxicab, dans lequel je mentionne le nombre de passagers, de bagages et le confort souhaité :

FamilyCab2.png

Dans les options, je choisis un siège bébé et un rehausseur FamilyCab et je valide :

FamilyCab-copie-1.png

 

En fin de commande, je reçois un récapitulatif :

FamilyCab1.pngNous avons testé plusieurs fois ce service qui nous assure un grand véhicule pour nos déplacements, un siège bébé pour Gustave et un rehausseur pour Gaspard. Nous avons quand même eu un loupé une fois : le taxi n'avait pas les sièges enfants. Nous nous sommes arrangés sans, même si ça n'est vraiment pas génial en terme de sécurité...ni de stress.

 

Réservations au 3607 (0,15 €/min), application I Phone Taxis G7 et sur  www.taxisg7.fr.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article